LE MUR DE L'ATLANTIQUE EN FRANCE
 
PortailPortail  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 23 Nov 2013 - 1:29

michel_022 a écrit:
PS/ Je me suis longtemps demandé qui étaient ces hommes du Pionner-bataillon " Angers " il s'agirait de jeunes étudiant allemands rattachés à la 7è armée qui étudiaient dans une école d'ingénieur... d'Angers. CQFD
La formation des unités du génie de nombreuses divisions allemandes (7e Armée au moins) se faisait à Angers dans la caserne du 6e régiment du génie qui existe toujours aujourd'hui et profitait ainsi des installations existantes avant 1940. Les Allemands avaient ainsi l’habitude de reprendre les lieux de formation de l’armée française pour leur propre compte : par exemple Satory et Mourmelon pour les chars, Mailly et Autun pour l’artillerie, etc.

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Yannig Kerhousse

avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 47
Localisation : KVA2 / KVU etables
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 23 Nov 2013 - 9:24

Salut Manu,

petit apparté concernant l'école d'Angers. Etant un ancien du 6° Génie stationné à la caserne Verneau, je pense que la formation s'effectuée plus à l'E.A.G (Ecole d'Application du Génie) d'Eblée. Il existait aussi la caserne Desjardins et la caserne Berthezène et le quartier Espagne. Il est vrai que la ville d'Angers était une vrai garnison du Génie où les spécialités étaient le Génie Combat (minage, déminage, lance flammes, piégeage, abbatis, constructions d'abris de campagne etc...) et bien entendu le franchissement des brèches humides mais aussi sèches (navigation et pont fluvial, franchissement de brèches...).
Pendant mes longues années à Angers (Berthezène, EAG et Verneau) Je n'ai jamais réellement vu un semblant d'historique sur l'occupation allemande dans ces casernes. Faut dire aussi qu'à l'époque, je ne m'en préoccupais pas trop.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 23 Nov 2013 - 14:03

Merci pour ces précisions, Yannig.cheers 

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mer 27 Nov 2013 - 19:27

Bonsoir à tous.

Je corresponds désormais avec Mr Small, (Maire de Graignes) et m'apprête à envoyer un courrier à D. François, l'auteur de " la bataille de Graignes."
Un livre auquel j'accorde une grande crédibilité, au travers du récit et des témoignages des vétérans US.
Toutefois, deux informations extraites de ce livre me posent problème au niveau historique : D'abord la seule mise en cause de la 17.SS Panzergrenadier, et ce n'est pas rien, ensuite le fait d'avoir fait jouer à Graignes un rôle important dans la bataille de Normandie et celle de Carentan. Ce n'est pas rien non plus.
Plus un certain nombre de détails, il me semble une exagération sur le nombre d'assaillants, le nombre de disparus Allemands et autres choses bizarres.

Loin de moi l'idée de remettre en cause les faits, mais d'apporter la contradiction et surtout, de serrer au plus près la vérité historique.

Commençons par balayer d'un revers de main toutes les informations consistant à dire qu'il ne s'est rien passé entre le 6 et le 9 Juin inclus, ce que l'on peut lire sur différents blogs traitant la question. Ou alors, les paras ont menti !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mar 3 Déc 2013 - 19:33

Bonsoir.

Une conversation avec Mr SMALL, l'actuel Maire de Graignes nous a permis (lui et moi) d'admettre que lors de ces évènements, beaucoup de choses ont été exagérées, voir déformées, même si les faits sont bien entendus réels.

Commençons donc par le commencement. ( En précisant d'emblée que j'ai sous le coude le livre de D. François mais que mes écrits sont personnels- pas de copie mais interprétation à partir de faits et témoignages.)

Le 25 Juin, 1900 hommes environ embarquent à bord de C-47 Dakota, direction la Normandie. Ils font partie du 507è régiment de parachutistes rattachés à la 82è Airborne en Février 44. Avec deux autres régiments, les 505è et 508è, ils ont pour mission de sécuriser une grande zone à l'Ouest de Ste Mère Eglise et de favoriser le débarquement et la progression des troupes d'UTAH le lendemain 6 Juin.
Dix C-47 avec des pilotes peu expérimentés, et après des tirs de DCA et autre brouillard, vont larguer leur 160 paras auprès de ce qu'ils croient être la rivière le Merderet et qui est en fait la Taute. Les paras US tombent en pleine nuit un peu partout dans ce périmètre, imités par une vingtaine de paras du 501è rattaché à la 101è Airborne.
Plusieurs mourront noyés et les rescapés se dirigeront vers le seul point de repère qui vaille: les hauteurs du petit village de Graignes et son clocher. Une bonne centaine se retrouveront autour d'une ferme au Port-St-pierre, d'autres plus au Sud, et tous enfin se rassembleront au village en fin de journée.
Une question importante se pose alors: que faire ? Certains sont partisans de rejoindre la 82è, via la 101è par le Nord à travers les marais. Le Major Johnson n'est pas d'accord : il préfère organiser une défense autour du village, fixer les éventuels assaillants et défendre la position. Il exigea auprès du Maire l'aide des villageois.

Deux questions se posent d'ors et déjà : Est il exact que les villageois ont dans un premier temps été faits prisonniers par les paras et ont-ils vraiment eu le choix de collaborer ou non. ?
Par ailleurs, à l'aube du 6 juin, deux jeunes femmes ont rencontré des paras et tous ont été pris sous le feu d'une mitrailleuse allemande. Est-ce à ce moment là précis, ou plus tard, que les Allemands ont localisé les paras ? Une chose est sûre et je tiens l'information de Mr SMALL. Après la guerre, deux civils ont été interpellés pour avoir renseigné les Allemands sur le nombre de paras présents.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mar 3 Déc 2013 - 21:11

N'hésitez pas à me reprendre s'il le faut, j'aimerais un travail de groupe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mer 4 Déc 2013 - 1:08

michel_022 a écrit:
Deux questions se posent d'ors et déjà : Est il exact que les villageois ont dans un premier temps été faits prisonniers par les paras et ont ils vraiment eu le choix de collaborer ou non. ?
Est-ce le Major Johnson qui dans son rapport indique avoir demandé au maire l’aide des civils pour organiser la résistance du village ou est-ce rapporté par des civils de l’époque ? Je serais curieux de savoir s’il y a avait des paras qui parlaient français ou des civils qui parlaient anglais. Le risque de mauvaise compréhension des uns et des autres est toujours possible dans un cas comme celui là.

Concernant les informations obtenues du maire actuel de Graignes, a-t-il entendu les témoignages de personnes ayant vécu à cette époque ou de personnes l’ayant elles-mêmes entendu de personnes ayant vécu à cette époque ?

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 18:37

Salut Manu. Pour répondre à ta première question, il n'y eu pas de problème de compréhension.
Car parmi le première centaine de paras qui se regroupa à la ferme des Rigault, avant de converger vers la place du village, il y avait un gars de Louisiane mais d'origine canadienne, le Sgt Benton Broussard qui parlait le français cajun. Ce para sera d'ailleurs tué lors des combats.
Par ailleurs, le Capitaine David Brummit témoigne : " Dans la journée du 6 Juin, nous avons continué à nous rassembler sur la place de Graignes. Plus tard, deux civils espagnols qui avaient été réquisitionnés par les Allemands pour travailler dans la région, se mêlèrent à notre groupe. Tous deux parlaient français et purent aider notre traducteur." Il y avait donc apparemment un traducteur US.
Il semble bien que ce soit le Major Johnson qui ait exigé le soutien des habitants après avoir rencontré le tout fraichement Maire, Alphonse Voydie. Deux exigences: trouver de la nourriture pour les quelques deux cents combattants, et récupérer à travers les marais les containers, chargés d'armes et de munitions, de mines, de matériel médical, de radios, de rations, de batteries, de kits de démolition, de mitrailleuses légères ( LMG) et LMG ammo, répartis dans les soixante containers largués avec un parachute bleu, facilement repérable.

Voydie a demandé de pouvoir consulter les habitants avant d'accepter, les risques de représailles étant élevés ( on le verra malheureusement par la suite) au cas où le village serait repris. Ceux-ci ont donné leur accord unanimement.
Concernant ta dernière remarque, je suis resté trop peu de temps au téléphone avec M. SMALL. Il me semble avoir compris qu'il a perdu quelqu'un de proche mais à confirmer. J'attends de sa part un témoignage d'une vingtaine de feuillet ( Américain ou civil, je ne sais pas)

Durant ces 6 et 7 Juin, les Américains vont donc s'organiser, installer une garde en haut du clocher de l'église, établir des points d'appui à l'intérieur et à l'extérieur du village, installer des mines, miner le pont du port des Planques, au Nord Est et effectuer de nombreuses patrouilles jusqu'à 30 kilomètres parfois aux alentours ( SMALL) les Allemands étant peu présents dans le périmètre. Pendant ce temps, la " cuisine " s'organise, 200 repas sont servis midi et soir aux paras et les habitants récupèrent beaucoup de containers, au nez et à la barbe des Allemands.
Citation du Lieutenant Reed: " Nous ne récupérâmes jamais toutes nos armes, mais nous avions plus de munitions que nous ne pourrions utiliser."

Aucun incident ne fut à déplorer ce 7 Juin.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Arthur



Nombre de messages : 1611
Age : 25
Localisation : Orléans- Vannes
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 18:43

Passionnant à lire, vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 18:53

Merci Arthur. Mais je voudrais bien qu'un spécialiste passe par là avant la suite, car j'aimerais identifier le convoi hippomobile qui traînait dans le coin. Si l'on veut cerner le problème dans son entier, il faut absolument identifier les unités Allemandes. Est ce que la 352 ID possédaient des groupes hippomobiles, pour tirer des canons par exemple ? Ou alors un groupe d'Ostruppen avec du ravitaillement ? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Yannig Kerhousse

avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 47
Localisation : KVA2 / KVU etables
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 20:52

Salut Michel,

A la lecture de ton avant dernier message, force est de constater qu'il y a une espèce de contradiction et que ta première question reste encore une interrogation. Tu indiques "exigeances" et donc cela laisse planer le doute : Si en tant que civil je me retrouve face un soldat (et donc armé) les exigeances de ce soldat ne deviennent non pas un appel à l'aide mais un ordre à exécuter. Des civils normands ont été tués par des soldats US devant la tension des combats et il faut bien voir cet aspect là des choses.
Quant aux convois, hippo, cela peut être n'importe qu'elle formation du secteur. A savoir que pratiquemment toutes les batteries de la 352 sont déjà au contact de l'ennemi dès le 06 juin.
Bref pour répondre à ta dernière question, d'ailleurs pas facile, je pense qu'il faudrait trouver le nombre de soldats allemands tués aux dates que tu recherches pour mieux se faire une idée.

Bon courage Michel.
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 22:17

Salut Yannig. Lorsque j'ai lu le récit de D. François, j'ai été effectivement étonné par l'attitude des paras. Il faut partir du principe qu'ils étaient formatés à deux choses: Pas de prisonniers, d'abord donc c'est clair, on abat sans préjugés tous les Allemands qui vous tombent sous la main, et deuxièmement, ils arrivaient, paras et GI's dans un pays collaborateur, donc méfiance envers les civils.
Tu as raison de souligner que plusieurs civils n'ont du leur vie qu'à peu de choses.
Nous allons voir que dès le 8 juin, les paras cherchent véritablement le contact, font le coup de feu sur tout ce qui se présente aux alentours, sans en mesurer les conséquences, pour eux mêmes et pour le village. Ils sont apparemment sûrs de leur force. Ils auraient pu tout au contraire rester " peinards " à Graignes, un endroit très peu fréquenté par les Allemands, y compris depuis 1940. Bizarrement d'ailleurs, ces derniers jugeaient l'endroit peu ou pas stratégique, alors que du village, on voit à des kilomètres à la ronde...

Il est bien évident que mes correspondances et la prochaine rencontre avec SMALL et FRANçOIS nous en apprendrons bien davantage.
Concernant le convoi hippomobile, je crains que nous n'ayons jamais la solution, il s'agissait sans doute d'un groupe qui refluait des plages.

En attendons, nous sommes désormais le 8 Juin et le premier contact va avoir lieu.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 5 Déc 2013 - 22:21

PS/ Si notre " grand " Alain passait par ici, j'aimerai bien avoir son avis sur ces premiers jours, et notamment sur le 439.Ost Bataillon, qui possédait un peloton de cavalerie, ce peut être un début d'explication, ils étaient à Isigny.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Ven 6 Déc 2013 - 2:28

Je reviens sur plusieurs posts précédents:

michel_022 a écrit:
Une question importante se pose alors: que faire ? Certains sont partisans de rejoindre la 82è, via la 101è par le Nord à travers les marais. Le Major Johnson n'est pas d'accord ! il préfère organiser une défense autour du village, fixer les éventuels assaillants et défendre la position.
Sait-on si Johnson avait pu récupérer une radio et communiquer avec ses supérieurs?

michel_022 a écrit:
Salut Manu. Pour répondre à ta première question, il n'y eu pas de problème de compréhension.
Merci Michel pour tes précisions sur les interprètes disponibles.

michel_022 a écrit:

Voydie a demandé de pouvoir consulter les habitants avant d'accepter, les risques de représailles étant élevés ( on le verra malheureusement par la suite) au cas où le village serait repris.
Je serais curieux de savoir d’où Voydie tenait cette crainte de représailles. Assimilait-il les paras à des pilotes alliés abattus?

michel_022 a écrit:
effectuer de nombreuses patrouilles jusqu'à 30 kilomètres
En marchant prudemment à 5 km/h, cela fait 6 heures de marche dans une direction puis retour en 6 heures, soit une patrouille de 12 heures ! J’espère que Mr. Small pourra nous dire d’où vient cette info. J’ai du mal à y croire.

michel_022 a écrit:
les paras cherchent véritablement le contact, font le coup de feu sur tout ce qui se présente aux alentours, sans en mesurer les conséquences, pour eux mêmes et pour le village.
Les paras ne pouvaient pas savoir que les Allemands tueraient volontairement des civils qui les auraient aidés. Cela ne fait pas partie des règles « normales » de la guerre. Ils pouvaient seulement s’attendre à ce que les Allemands attaquent et bombardent le village. Il aurait été alors préférable que les paras poussent les civils à évacuer le village. Mais il y a toujours dans ce cas-là des personnes qui refusent d’évacuer.

michel_022 a écrit:
ils arrivaient, paras et GI's dans un pays collaborateur, donc méfiance envers les civils.
Je ne suis pas sûr que nous soyons forcément ici dans un cas de méfiance des paras par rapport à la population d’un pays collaborateur de l’Allemagne. Les paras se voyaient en libérateurs. Par conséquent, il est fort possible qu’ils considéraient comme naturel que la population aide ses libérateurs.

michel_022 a écrit:
Ils sont apparemment sûrs de leur force. Ils auraient pu tout au contraire rester " peinards " à Graignes,
Les paras étaient entraînés pour se battre derrière les lignes ennemies. Et ils avaient envie d’en découdre avec les Allemands, pas de rester peinards.

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
christophe aupinel (aliga

avatar

Nombre de messages : 255
Age : 55
Localisation : brehal manche
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Ven 6 Déc 2013 - 10:09

Imaginez un gars de 18 ans sautant sur un pays qu'il ne connait pas, se perdant dans une zone de marais, se retrouvant seul pendant 24h et récupéré par une gamine de 8 ans qui l acheminera plus tard sur Graignes, avant de se diriger vers la fiers pour rejoindre son unitée du 507 th
J'ai promené cet homme toute une journée en gmc dans les marais et ce fut une journée mémorable malgré quelques larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Brehon



Nombre de messages : 89
Age : 63
Localisation : Ille-et-Vilaine
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Ven 6 Déc 2013 - 11:58

Bonjour,
michel_022 a écrit:
effectuer de nombreuses patrouilles jusqu'à 30 kilomètres parfois aux alentours ( SMALL)
Il n'y aurait pas un zéro de trop, là?
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Ven 6 Déc 2013 - 22:26

Oui, peut être, mais ils se sont rendu quand même à ST JEAN DE DAYE, à 8 kms environ, y faire des prisonniers sous uniforme Allemand.
Mettons toutes ces questions de côté, j'y répondrai plus tard, histoire d'éviter le saucissonnage d'un récit qui va reprendre semaine prochaine avec le 3è jour, et une vue d'ensemble de la situation militaire, histoire de bien cerner notre sujet.
J'y travaille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 13:52

Une réponse quand même que je donne à Manu : Non, ils pouvaient communiquer entre eux, entre les diverses positions qu'ils occupaient dans le village mais n'avaient pas le matériel nécessaire pour communiquer avec le reste de la 82è Airborne. ( bonne question)

Sinon, je vais tâcher d'établir des cartes, de façon à bien cerner la situation, avec les éléments US et leur progression et les unités Allemandes connues ou supposées dans la région, ainsi que leurs flux et reflux, on n'y verra plus clair. J'enverrai çà à l'ami Yannig qui je pense acceptera de vous les poster, n'est ce pas Yannig !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 15:14

Michel,

Merci pour la réponse sur les communications. Pour un début de réponse sur les unités allemandes dans la région, voici des extraits des cartes de situation (“Lagekarte”) des unités allemandes du 10 au 11 juin 1944 au sud de Carentan. Ce sont des documents d’origine allemande.

1) Carte du LXXXIV. A.K. (10 et 11 juin 1944)


2) Carte de la 7. Armee (10 au 12 juin 1944)


Graignes, à l’est de la rivière Taute,  se trouve sur la zone de passage du Kampfgruppe de la 275 ID venant du sud alors que la zone d’action principale de la 17. XX PGD se situe à l’ouest de la Taute, sur l’axe routier Périer-Carentan. Pas d’autre grande unité n’est indiquée dans cette zone. Cependant, ces cartes n’indiquent pas les mouvements spécifiques des unités subordonnées comme le II./38 de la 17 XX PGD à l’est de la Taute.

Par ailleurs, voici une photo montrant des paras du 507th PIR avec des civils à Graignes sur une barque, peut-être se préparant pour récupérer du matériel parachute dans les marais, quoique les GIs ne sont pas armés:

http://www.507th.com/screen-captures-3.html

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 16:27

La légende correspond à cette photo p.76 " De retour dans leur ferme après un exode qui va durer plus d'un mois, les Rigault posent dans leur barque avec des soldats américains stationnés à Montmartin en Graignes. Marthe* et Marie-Jeanne sont aux côtés de leur père."

* La petite Marthe, qui a douze ans sur cette photo , reçut en 1966, des mains de l'ambassadeur des Etats-Unis, la " Distinguished Cicilian Service" pour le courage qu'elle montra, passant notamment des armes dans une charrette, dissimulées sous du foin, à travers les lignes allemandes.

T'inquiètes pour le II/38 et les autres unités de la 17SS Panzer, le livre sur la Götz est extrêmement précis sur les diverses actions menées par ses divers sections sauf.... sur Graignes. A nous de recouper, mais c'est effectivement passionnant. Et pendant ce temps, mon livre est en stand bye LOL.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
christophe aupinel (aliga

avatar

Nombre de messages : 255
Age : 55
Localisation : brehal manche
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 18:47

dites les gars je voudrais pas être rabat joie mais c est pas des tenues de para
Revenir en haut Aller en bas
Manuferey
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
Spécialiste Artillerie / Recherche iconographique
avatar

Nombre de messages : 3359
Age : 54
Localisation : Virginia (USA)
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 23:14

Merci Michel, merci Christophe.

Effectivement la légende de la photo mentionnée par Michel indique des soldats américains stationnés dans le coin en juillet ou août 44. Les paras sont alors partis.
Encore un site qui a tout faux sur les légendes de photos et quelqu’un qui leur a fait confiance.Embarassed Embarassed 

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Sam 7 Déc 2013 - 23:48

Manuferey a écrit:
Merci Michel, merci Christophe.

Effectivement la légende de la photo mentionnée par Michel indique des soldats américains stationnés dans le coin en juillet ou août 44. Les paras sont alors partis.
Encore un site qui a tout faux sur les légendes de photos et quelqu’un qui leur a fait confiance.Embarassed Embarassed 

Emmanuel  
Eh oui Manu, toujours avoir l'esprit critique sur ce qu'on peut lire ici ou là, sur les blogs où les gens se font plaisir en recopiant ou réécrivant l'histoire. Les évènements de Graignes m'ont, d'emblée, intéressé lorsque j'ai constaté des discordances qui ont chatouillé ma soif de vérité historique. Un Breton, c'est hargneux et ça ne lâche rien !

On accouchera pour certains d'une souris, mais on ira au bout. Et je peux vous dire qu'à l'issue de cette histoire, on démontera quelques idées reçues.
Bien sûr qu'après un mois ( Graignes a été reconquis le 13 Juillet ) il n'y avait plus de paras. Soit morts, soit ayant rejoint leur unité. Il pourrait s'agir sur la photo de deux GI's du 120è Régiment d'infanterie débarqué le 13 juin qui était présent à Montmartin-en-Graignes à cette période.
Je peux aussi vous dire d'ors et déjà que les cadavres en uniformes noirs de Waffen SS, qui, soit disant, jonchaient les marais de Graignes et qui me posaient problème ne sont que pure fiction. Merci mine de rien à Christophe qui a soulevé le lièvre.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
christophe aupinel (aliga

avatar

Nombre de messages : 255
Age : 55
Localisation : brehal manche
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Dim 8 Déc 2013 - 0:13

de rien
avançons..........
j ai une précision entre civil, américain et allemand
les civils étaient très méfiants a l encontre des GI au début a cause d une consonance sur certains mots genre ya chez les allemands et le ye chez les américains l uniforme qu ils ne connaissaient pas et plein de petit truc anodin pour nous actuellement .
bref restons prudent
Revenir en haut Aller en bas
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Dim 8 Déc 2013 - 17:26

A priori, les habitants de Graignes ( Source D. François) ont peu souffert de l'occupation car la Wehrmacht n'y venait pas. Ils continuèrent de mener leurs activités entre les travaux des champs et le café du village. Fort d'environ 800 habitants ( 776 au recensement de 1936) auxquels étaient venus s'ajouter des réfugiés de la région de Cherbourg) la guerre avait donc peu d'emprise sur leurs habitudes.
Pourtant, 48 hommes en 1940 n'étaient pas rentrés, 3 étaient partis travailler en Allemagne et 11 travaillaient pour la TODT. Et je pense que les statistiques ici comme ailleurs faisant qu'il y avait à la fois des Pétainistes, des résistants* et une majorité qui se tenaient à carreau.

* Les Américains, dès leur arrivée, vont bénéficier de précieux renseignements de la part d'un dénommé Albert Maugé, villageois à Graignes. Ce dernier est en effet un membre actif de la résistance et va communiquer aux paras la liste des villages occupés par les Allemands. D'ou cette " facilité " déployée par les Américains pour se déplacer et effectuer des patrouilles, voire réaliser le coup de main et faire des prisonniers ( trois)
Albert Maugé communiquait des renseignements au mouvement libération Nord à Carantan. Notamment sur les travaux Allemands de ST LO, et de villages comme Montmartin en Graignes. Il va même fournir une carte d'état Major où sont recensés les travaux et dépôts de munitions de l'occupant. ( Source la résistance dans la Manche.) Maugé fera partie des victimes civiles.
Témoignage de Marthe Rigault : " Le Dimanche 4 Juin, M. Mauger vint voir mon père et lui dit que le débarquement des Alliés aurait lieu dans les jours qui suivaient (...) Vers 1h 30, nous avons entendu le bourdonnement des avions, nous avions la certitude que le jour tant attendu était arrivé."
Elle parlera aussi du premier Américain qui s'est présenté à la ferme à qui elle a donné du chocolat et une grosse ration.
Je pense donc qu'il n'y avait pas d'animosité, bien au contraire, vis à vis des libérateurs, ce qui peut expliquer l'engouement d'une population et le courage nécessaire pour les aider.

Voilà, le décor est planté, place à la 2è partie avec les premiers accrochages et les premiers morts, côté Allemand.

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
michel_022



Nombre de messages : 1241
Age : 64
Localisation : st brieuc
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mer 11 Déc 2013 - 23:15

Chers amis.

J'ai perdu aujourd'hui ma maman. Vous comprendrez que ce sujet va rester quelque temps en attente.
Mais la vie devra bien reprendre un jour.

Alors à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.l-oree.org
Arthur



Nombre de messages : 1611
Age : 25
Localisation : Orléans- Vannes
Date d'inscription : 08/05/2010

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mer 11 Déc 2013 - 23:26

Bonsoir,

Sincères condoléances à toi, Michel.  Neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Igel_14

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 30
Localisation : 42349, 29, 56, 35
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Mer 11 Déc 2013 - 23:38

De même: toutes mes condoléances, Michel...
Revenir en haut Aller en bas
gennaker

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 49
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Jeu 12 Déc 2013 - 21:01

Il existe deux autres ouvrages référence sur le sujet : les événements de Graignes y sont décrit par le menu.
Tragedy at Graignes, de Margaret et Dennis O'Leary
Down to earth de Marty Morgan

L'historien Mark bando a par ailleurs identifié et retracé les parcours et destins des hommes et officiers de HQ/ et B/501st, 101st Airborne impliqués dans les combats de Graignes ; j'en avais tiré l e résumé suivant :

Le 507th Parachute Infantry Regiment est le dernier régiment à entrer dans la zone de combat le 6 juin 1944 peu après deux heures 30 du matin. Pour mémoire, les premiers troopers de la 101st Airborne ont commencé à sauter vers minuit 20. C'est donc une Flak allemande bien alertée qui accueille le régiment du Colonel "Zip" Millet.
L'objectif du régiment est la Drop Zone T, à l'ouest du Merderet vers Amfreville. Les 2 000 hommes du 507th volent à bord de 117 appareils du 61st Troop Carrier Group (3/507th) et du 442nd Troup Carrier Group (1/507th et HQ/507th). Seulement deux appareils sur 5 disposent d'un navigateur à bord. Pire, très peu sont équipés du système de localisation GEE ou du système Eureka-Rebecca. Les équipages, désorientés par l'intense activité antiaérienne, dispersés par des vents de plus de 40 km/heure, condamnés au silence radio et à l'obligation de revenir en Angleterre SANS leurs paratroopers, vont se trouver livrés à eux mêmes au moment d'allumer la lumière verte, signal du saut. La proximité de la Manche et la crainte, comme ce sera le cas, de larguer les troopers dans la mer précipitera des prises de décision hâtives et malencontreuses.

Il est environ une heure du matin ce 6 juin 1944 quand la famille Rigault habitant Le Port Saint Pierre à Graignes, est réveillée par une amie de la famille, Lucie Mauduit. Elle leur présente un immense soldat, à la figure barbouillée de noir. Il s'agit d'un parachutiste américain, vraisemblablement du 501st PIR. Il produit une carte et demande à localiser sa position. Mais sa carte ne couvre que le secteur à l'est de Ste Mère Eglise, secteur de la 101st Airborne. L'homme dont l'histoire n'a pas retenu le nom, est le précurseur des 181 autres paratroopers qui durant toute la journée du mardi 6 juin vont rejoindre à travers les marais la bourgade de Graignes.

Le nombre de ses hommes du 501st présents à Graignes reste sujet à discussion. 18, 20? Ils appartiennent à la compagnie B et à la compagnie HQ du 1/501st. Le Commanding Officer de B/501st est du nombre. Le capitaine Loyal K Bogart est touché par la Flak dans son C-47. Il insiste pour sauter avec ses hommes et se casse la jambe à l'atterrissage. Il veut malgré tout se rendre utile. Placé dans l'église de Graignes, c'est lui qui va jouer les opérateurs téléphoniques entre les différents postes placés autour du village.
Autre officier présent à Graignes le Lieutenant George Murn, de la section de mitrailleuse du HQ/1/501st. En compagnie de deux autres Geronimo, il va installer sa LMG .30 cal au sud du périmètre défensif.

Lorsque les allemands, probablement des éléments avancés, Recon PZ-Grenadier Regiment 38, de la 17th SS Goetz von Berlichinghem entrent dans la ville, ils massacrent des civils et 24 troopers blessés, parmi lesquels des troopers du 501st, le Private William H Love, Hq/1/501 PIR, Roy M Callahan, T/4 Co B 501 PIR. et Bogart Loyal K Capt Co B 501PIR. Parmi les victimes également, Herb Weiss, Jimmie Millican,et Raymond Hoffman, tous du HQ/1 501 PIR.


Précisions

Tout d'abord, faisons une bonne fois pour toute la peau à ce conte, légende, bêtise, ânerie... à propos de ces "12 planeurs Horsa , qui auraient largué par erreur, des paras du ... 507th près de Graignes." Ceci n'a aucun sens.
En revanche, un planeur, Waco celui là, le Chalk #42, 43-41826, 74th TC Squadron, Chicago mission, piloté par le Flight Officer Irwin J. Morales et son co-pilote le 2nd Lt Thomas O. Ahmad s'est bien crashé à proximité de Graignes. Il transportait, semble t'il, un canon anti tank du 81st Airborne Anti Aircraft Anti Tank Battalion. Deux servants, les Pfc Norwood Lester et George A Brown ont survécu au crash et on rejoint Graignes en compagnie d'Ahmad et Morales.
Ces quatre hommes ont rejoint les paratroopers dans Graignes et ont participé aux combats. Morales s'échappera de Graignes dans la nuit du 11 au 12 juin en compagnie d'un T/5 du 507th. Les deux hommes rejoindront un groupe du 501st près de Carentan le 14 juin. Ahmad aurait été KIA à Graignes.

On retient par ailleurs le chiffre de 32 tués parmi les parachutistes américains. L'historien Brian Siddal, ainsi que des sommités comme Dave Berry et Mark Bando s'accordent aujourd'hui à penser que ce chiffre avoisine les... 50.
Des démarches seraient en cours pour corriger le monument de Graignes, qui indique par exemple Jean Tessier parmi les KIA, alors qu'il a été POW et est décédé en 1972.
Jimmie Millican, Roy Callahan, et Raymond Hoffman, tous du HQ/501st sont aussi KIA à Graignes et absents des listes.

Il convient naturellement de distinguer les KIA et les EXECUTES ; sur les 32 (ou 50) tués Américains de Graignes, 17 ont été de sang froid assassinés par les SS. Les autres sont morts durant les affrontements, souvent tués par les tirs de 88, à l'instar de leur Commanding Officer, le Major Charles D. Johnson, Executive Officer du 3/507th, tué par un tir direct de 88 alors qu'il se trouvait au chevêt du 1st Lt Maxwell.

Il en va de même pour les victimes civils, dont le plus grand nombre a été tué durant les combats, et non pas massacrés comme les infortunés Père Leblastier, Frère Lebarbanchon, Eugenie DuJardin et Madeleine Pezeril, dont les corps ont été incendiés dans l'église même.

Notons enfin que deux pilotes de la RAAF se trouvaient également à Graignes durant cette terrible semaine. Il s'agit de membres d'équipages d'un Lancaster du 106th Squadron, de nationalité Australienne. L'un, blessé, décèdera de ses blessures, et l'autre parviendra à quitter Graignes.

Quand au nombre des noyés, il est de 36 pour toute la 82nd Airborne.
Revenir en haut Aller en bas
Yannig Kerhousse

avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 47
Localisation : KVA2 / KVU etables
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   Ven 13 Déc 2013 - 2:41

Tout d'abord mes condoléances pour Michel!
Ensuite ce texte posté par Gennaker permet maintenant de préciser les évènements que Michel recherche. Nul doute que cela l'aidera dans ses démarches.

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combats de Graignes (50) 5-12 juin 1944
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 6 juin 1944 , Le débarquement de Normandie
» [Histoires et Histoire] 6 JUIN 1944
» La bête d'Omaha (6 juin 1944).
» Playmobil - Débarquement de Normandie du 6 juin 1944
» 6 juin 1944, Bataille de Normandie, Libération.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantikwall en France :: Hommes et événements sur le Mur de l'Atlantique :: Mur de l'Atlantique dans la bataille-
Sauter vers: