LE MUR DE L'ATLANTIQUE EN FRANCE
 
PortailPortail  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Charniers à St Nazaire 1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FRANTZ

avatar

Nombre de messages : 5198
Age : 69
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Charniers à St Nazaire 1945   Ven 12 Jan 2018 - 10:57

Bonjour Messieurs

La lecture sur le "net" de la revue Histo-Mag 39-45 N°75 (janvier-février 2012)
et plus particulièrement le dossier: La Bretagne dans la guerre page 16 et 17 au
paragraphe 3 " La poche de Saint Nazaire" m'apprend que deux charniers ont été
découverts dans cette ville.
Ces deux charniers étaient situés pour le premier, Ecole Paul Bert et le second Ecole
Ernest Renan pour un total de 33 cadavres.

Qui dit charnier, dit volonté avérée de dissimulation de cadavres .... un charnier ne peut
par essence être accidentel (voir définition Gd Larousse)

Donc ma question est: Qui a tué ces 33 personnes ?  étaient ils des résistants ?

Ou s'agit il d'une erreur de sémantique de la part de l'auteur qui "aurait" pu vouloir
dire qu'il s'agit de corps ensevelis suite aux bombardements, et donc restés dans ces
"fosses" improvisées de circonstance. Ce n'est bien sur qu'une interprétation de ma
part sans vouloir mettre en cause le sérieux de l'auteur.

Donc, s'agit il de victimes de tueries du fait des allemands, ou de malheureuses victimes
des bombardements, ce qui n'est pas tout à fait la même chose vous en conviendrez

Vos commentaires seront les bienvenus bien entendu.

Cordialement
Frantz


Je viens de trouver ceci sur le net dans: Passion-Histoire.net sous la plume de Monsieur
Daniel Laurent que je cite ici.

Lorsque les Français rentrèrent à Saint-Nazaire en 1945, ils découvrirent deux charniers au milieu des ruines : 33 corps dans une fosse à l'école Ernest Renan, et à l'école Paul Bert, des restes humains dans la chaudière utilisée comme four crématoire.
Pour ces derniers, il n'a pas été possible de savoir s'il s'agissait de résistants ou de déserteurs de la Wehrmacht exécutés durant les mois où la ville en ruine donna son nom à un front alors bien négligé par le pays.


Dernière édition par FRANTZ le Ven 12 Jan 2018 - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brehon



Nombre de messages : 101
Age : 63
Localisation : Ille-et-Vilaine
Date d'inscription : 04/10/2013

MessageSujet: Re: Charniers à St Nazaire 1945   Ven 12 Jan 2018 - 13:06

Bonjour Frantz,

Pour info, Daniel Laurent est décédé en juin 2012 et Roger Lenevette (co-auteur de l'article d'Histomag'44 n°75) en février 2011.

Une autre info que j'ai lue dans des écrits portant sur le combat de Saint-Marcel et qui demanderait à être confirmée: les Allemands incinéraient une partie de leurs morts, pas forcément des déserteurs, et disposaient à cet effet de "fours crématoires de campagne".
Revenir en haut Aller en bas
 
Charniers à St Nazaire 1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BSM ST NAZAIRE
» 8 MAI 1945
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» PHOTO de 1945
» Construction du Théâtre de Saint-Nazaire : des fondations à la livraison; 10 panoramiques 360° même point de vue sur 2 ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantikwall en France :: DISCUSSION GENERALE - LE BAR DU FORUM-
Sauter vers: